Le 28 février 2019 nous nous sommes retrouvés au café Biergit pour déguster de délicieux Bretzels et découvrir l’embranchement des cnidaires dans une ambiance festive.

La présentation de Marine, notre biologiste préférée, a été suivie d’un quizz épineux, au terme duquel l’équipe des Cnidos a remporté un paquet de bonbons… qui piquent évidemment !

 

C’est quoi les cnidaires ?

Ces sont des animaux pluricellulaires apparus sur Terre il y a au moins 550 millions d’années. On compte environ 9000 espèces de cnidaires répartis entre autres parmi les coraux, les anémones, les méduses et les cérianthes.

 

On peut les voir où ?

Ce sont des organismes exclusivement aquatiques… donc dans l’eau !

Oui mais où exactement dans l’eau ?

Ben partout : eaux douces et eaux salées, mers polaires, tempérées et tropicales, à toutes les profondeurs.

On les trouve aussi bien fixés sur le substrat (polype) ou en pleine eau (méduse, larve).

Et ça pique ?

Oui, leur particularité c’est la présence une cellule spécialisée dans la prédation et la défense contre les prédateurs qui contient du venin : le cnidocyte.

On fait comment pour éviter la piqure ?

On ne touche pas… D’ailleurs en plongée on ne touche jamais rien, même avec des gants !

Et si on se fait piquer quand même ?

Ne jamais rincer à l’eau douce !

Le bon remède :

    1. recouvrir de sable
    2. gratter l’excédent avec un support rigide (type CB)
    3. rincer à l’eau de mer
    4. mettre une pommade grasse (type Biafine)
    5. aller voir le médecin si persistant/trop douloureux

C’est quoi les signes sous l’eau pour les désigner ?

La FFESSM a édité des signes de communications spécifiques pour tous les aspects bio, ils sont disponibles sur le site de la commission environnement et bio sub-aquatique (CNEBS) ici :

http://biologie.ffessm.fr/index.php/signes-bio-en-plongee

D’abord faire signe à son binôme qu’on va lui montrer quelque chose :

Désigner du doigt, sans toucher évidemment, puis faire le signe pour Cnidaire : des mouvements verticaux du haut vers le bas avec l’index d’une main sur le dos de l’autre main pour rappeler le caractère urticant des cnidocytes.

Ou bien, suivant l’espèce, le signe pour la forme polype avec les doigts vers le haut pour représenter les tentacules du polype

Ou le signe pour la forme méduse avec les doigts vers le bas pour représenter les tentacules des méduses

Si vous n’avez pas pu venir à l’apéro et que ça vous intéresse, n’hésitez pas à venir poser des questions à Marine ou Annabelle.

Apéro piquant !
5 (100%) 1 vote